Une gouvernance participative

L’ACEPP 33/47 est administrée par un Conseil d’Administration composé de 9 bénévoles (parents et professionnels) dont un bureau de 5 membres.

Le Bureau

Le bureau est composé de :

  • Présidente : Hélène JOLIBOIS PIGNOL (parent)
  • Vice-président : Frédérick BILDET (professionnel)
  • Trésorières : Marianne BORNE (professionnelle) et Valérie FESSARD (professionnelle)
  • Secrétaires : Samantha CASTAING (professionnelle)

Le conseil d’administration est composé des membres du bureau ci-dessus, ainsi que :

  • Catherine MORA
  • Isabelle RODRIGUEZ

Isabelle Rodriguez

Membre du Conseil d'administration de l'ACEPP 33/47 et Co-présidente de l'ACEPP Nationale

“ Depuis 2009 (il me semble), date à laquelle j’ai intégré le conseil d’administration de l’Acepp 33/47 puis son bureau, j’ai le plaisir de voir grandir le réseau au fil des années. Nombreuses sont les étapes qui ont été franchies ; périodes de fragilité, d’évolution mais aussi et surtout de grande satisfaction. 
Depuis 2017, je me suis impliquée à l’Acepp nationale ; au conseil d’administration puis au bureau et aujourd’hui en co-présidence. 
Cette nouvelle dimension me permet de sortir de ma zone de confort (Directrice d’EAJE en province) pour aller explorer d’autres univers de la petite enfance, d’autres territoires et penser l’accueil de l’enfant de manière plus large.
Du local au national, puis du national au local, c’est un échange permanent, une vie de réseau favorisant le lien social et le partage.
Si aujourd’hui je devais résumer mon engagement pour inviter du monde à nous rejoindre, je dirais tout simplement : soyons acteurs de notre environnement social pour le faire évoluer ! 

Les différents président(e)s

  • 1986 : Marie-Hélène DUPRAT – Responsable technique de la crèche PETIT A PETIT à LATRESNE
  • 1989 : Marianne BORNE Responsable de la crèche LA CALINERIE | Siège social : PETIT A PETIT – Rue de la Mairie – 33360 LATRESNE
  • 1993 : Marianne BORNE Responsable de la crèche LA CALINERIE | Siège social : Association LA CALINERIE- Rue Henry Wallon – 33130 BEGLES
  • Un nouveau CA avec l’arrivée des premiers présidents d’associations hors membres fondateurs : Marc CHABROLLES – Président de l’association AGE TENDRE à IZON | Alain IRIBAREN – Président de l’association TROTTINE à ST QUENTIN DE BARON
  • 1994 : Marc CHABROLLES – Président de l’association AGE TENDRE à IZON
  • 1995 : Marianne BORNE – Directrice de La crèche LA CALINERI | Siège Social : Chez Mme TALLON – 2, rue des Jonquilles – 33290 BLANQUEFORT
  • 1996 : Alice VICENTE – Création du 2e P à AICP qui devient AICPP pour conforter la collaboration Parents-Professionnels.
  • 1999 : Véronique SAINT MARTIN – Présidente de l’association LA MOMERIE à CANEJAN | Siège social : Association SAGE – 51, rue Roger Lejard – 33330 BEGLES
  • 2011 : Jean-Christophe TESSIER – Président de l’association CROQUELUNE à CERONS
  •  2013 : Dominique BARRAU – Directrice de l’association LES P’TITES POMMES à CASTELNAU DU MEDOC
  • 2014 : Joëlle DURAND – Membre du conseil d’administration de l’association POMME D’API à MERIGNAC
  • 2015 : Hélène JOLIBOIS PIGNOL – Présidente de l’association LA COCCINELLE à BORDEAUX Caudéran

Les membres des Bureaux et/ou CA de 1986 à aujourd’hui :

Parents

Catherine MORA
Marc CHABROLLES
Alain IRIBAREN
Véronique SAINT MARTIN
Anne SAUVEROCHE
Gérard SCHMIT
Monique THOMAS
Alain GENESTIME
Marie-Valentine TOUPANCE
Hélène JOLIBOIS PIGNOL
GILLES LAMBRICH
Jean-Christophe TESSIER
Manuel FARIGOT
Jean-Philippe DUFRESNE
Séverine DELIERS-FOREST
Nicolas MARION
Joëlle DURAND
Caroline CHAUVEAU
Sandra QUENISSET
Olivier SARAZAC
Stéphanie GOYHENEIX
Blandine VASSELON
Aurélie DELSOL
Aurélie GUERRY  
Florence Leroux

Pros

Marianne BORNE
Alice VICENTE
M.Hélène DESPRAT
Claire LACOMBE
Petri GARCIA
Danièle POULMARCH’H
Sylvie LUCCO
Georgette FERRAZZI
Odile TALLON
Line SANCHEZ
Isabelle POUJARDIEU
Sylvie BOURGAREL
Muriel SARRAILLE
Nathalie JANTHIEU
Nathalie ARDEVEN
Stéphanie LAFITTE
Fabrice BLANCO
Valérie COUSTILLAS
M.Simone GENET
Céline BROUZES
Audren DERVIEAU
Isabelle RODRIGUEZ
Eliane LABORDE
Caroline GOFRON
Samantha CASTAING
Marie-Claude CHAPUIS
Catherine Meillet
Valérie FESSARD
Frédéric BILDET

 

AVEC TOUTES NOS EXCUSES ET NOS REMERCIEMENTS A CEUX QU’ON A PU OUBLIER MAIS DONT LES PETITES MAINS ET LES GRANDES IDEES ONT CONTRIBUES A PERMETTRE A l’AICPP de passer l’âge de l’enfance, puis de l’adolescence, pour être aujourd’hui l’ACEPP33/47 une fédération trentenaire.

Marianne Borne

Trésorière de l'ACEPP 33/47

Des années 80 à nos jours, le parcours d’un dinosaure accepien…

“En 1984, quand j’ai entendu parler des crèches parentales et de l’ACEPP, j’étais étudiante en licence de psychologie. Je me posais la question quant à devenir psychologue, n’ayant de l’enfant et des parents qu’une vision théorique au travers de la littérature et des cours de fac que je suivais sans jamais avoir été sur « le terrain ». J’avais besoin d’une mise en acte.

J’étais aussi surveillante en collège et dans ce cadre, j’ai effectué un remplacement dans un foyer de jeunes mères célibataires. Le poste consistait à surveiller les enfants pendant que leur mère était en cours. Les enfants étaient toute la journée assis dans des parcs en bois, peu de jeux ni de contact avec les adultes…et que dire de la place des jeunes mères face à cette institution. J’étais moi-même maman de deux enfants. J’ai fréquenté une crèche familiale pour l’ainée et une crèche collective pour mon fils. Tous les matins je « passais » mon fils par-dessus le comptoir afin qu’il soit déshabillé, lavé et mis en tenue de crèche … Question d’hygiène ! – la place du Parent ??? On ne passait pas ou peu la porte.

Tout cela m’a amené à penser et à croire que les choses pouvaient être autre et que l’accueil de l’enfant et de sa famille était une affaire sérieuse qui devait se faire dans l’altérité, le respect de l’enfant, de ses parents et des professionnels accueillants. Ces valeurs étaient présentes dans les écrits de l’ACEPP qui présentaient ces nouvelles expérimentations appelées « Crèche parentale ».

J’ai voulu tenter l’aventure en créant un lieu d’accueil participatif avec l’aide d’un groupe de parents autour de l’idée de la coéducation parents professionnels pour un projet d’accueil de l’enfant. C’est ainsi que l’association SAGE a ouvert son premier lieu sur la commune de Bègles.

 

Nous n’étions pas les seuls en Gironde et très vite avec Catherine Mora nous avons voulu ouvrir une antenne de la fédération pour le département. Il était nécessaire que nous puissions échanger nos expériences d’un lieu à l’autre, de nous épauler. Il était important de faire reconnaitre auprès des institutions telles que la CAF et le Conseil Départemental les valeurs que nous voulions défendre, telles que la qualité d’accueil pour les enfants et leur famille, une participation parentale active et reconnue, un encadrement professionnel suffisant et au service du projet.

L’ACEPP 33 a vu le jour en 1986 et depuis n’a cessé d’accompagner les structures d’accueil, les parents bénévoles gestionnaires et les professionnels. Si pendant les premières années ce sont des bénévoles qui ont donné du temps et de l’énergie aujourd’hui c’est une équipe de professionnelles qui propose et dirige ses différents services en collaboration avec les membres du CA.

De toutes ces années, nous sommes restés fidèles à la charte de l’accueil définie par l’ACEPP nationale, au fonctionnement associatif, à la participation démocratique et à l’engagement citoyen pour inscrire nos valeurs sur un territoire.

30 ans ont passé, la société a changé, il y a eu des moments difficiles pour notre fédération. Je suis toujours présente et engagée dans ce mouvement des crèches associatives et parentales, alors que j’ai atteint l’âge des dinosaures. Pour moi rien n’est acquis de façon définitive. Il faut rester vigilent face aux nouvelles orientations prises par les gouvernements successifs en matière de Petite enfance qui chaque fois bouleversent nos pratiques et remettent en question l’existence même de nos structures d’accueil adhérentes.

Si fragile qu’elle soit je participe à une aventure humaine riche en rencontres et en échanges. Je souhaite pouvoir transmettre mon expérience, que les jeunes parents et professionnels aient la possibilité de vivre avec le même enthousiasme qui fut le mien ces années passées et pour que les lieux d’accueil de la petite enfance demeurent des lieux de vie, de créativité et d’ouverture au monde et aux autres.”