Le mot de la présidente

Depuis plus de 30 ans que l’ACEPP existe, nous n’avons cessé de porter haut et fort nos valeurs en matière d’accueil du jeune enfant. Elles consistent à affirmer que l’enfant est inscrit dans une histoire familiale, un projet parental et qu’alors accompagner un enfant ne peut se concevoir sans son parent. Le parent, 1er éducateur de son enfant, doit être associé à l’accueil de son enfant, voire même être à l’initiative de cette démarche. Mais le parent a besoin d’être accompagné à son tour par des professionnels qui ne sont pas des substituts parentaux mais des relais, des agents de socialisation qui vont soutenir l’enfant dans ses acquisitions et son développement. Etre professionnel adhérent à l’ACEPP, c’est d’abord penser l’accueil de l’enfant dans ce partenariat, ce contrat de confiance entre parents et professionnels. Depuis quelques temps, nous constatons que cet équilibre est bousculé par des considérations économiques et que les critères de rentabilité prennent progressivement le pas sur ceux de qualité que nous énonçons comme la priorité de notre démarche. Il convient de rester vigilant afin que notre modèle participatif (partenaire-acteur) auquel nous sommes attachés, qui met le parent au cœur de l’accueil de son enfant, ne soit pas remplacé par un modèle marchand (usager-client). Car c’est de l’avenir de notre société qu’il s’agit. Notre démarche se veut donc citoyenne, plus encore : militante.

Hélène JOLIBOIS PIGNOL